Nouveaux enfants

 Nouveaux enfants

 

pastedGraphic.png

Si ces enfants venaient changer notre structure sociétaire, celle de vouloir tout solutionner rapidement et contrôler, sans vouloir toucher la racine du problème. Notre société de stress, de pression, de perte de relations humaines, ne les intéresse pas.  Ils sont la génération suivant celle des enfants indigo. Ces derniers ont ouvert le monde à une plus grande conscience.

Si l’hyperactivité était principalement un signe d’ennui, d’angoisse, d’évitement, de grande fatigue, d’obsession, de distraction significative….  Par exemple, votre enfant à peur de l’intimidation qui se produit dans la cours d’école et développe du stress, par manque d’attention.

Pourquoi ne prenons-nous pas le temps d’aller chercher la cause de cette hyperactivité ou de ce manque d’attention. Votre enfant est comme un ordinateur très performant, dont un des programmes est affecté.

Leur sensibilité

 

pastedGraphic_1.png

Nous influençons nos enfants lorsque nous les gardons en liens avec l’hyperfréquence et les appareils électroniques. Ces derniers surchargent leur système nerveux et activent une adrénaline, une dépendance, une performance, qui demandent beaucoup à leur cerveau gauche (Cerveau de l’apprentissage). Donc à l’école, leur cerveau gauche étant trop plein, cela les empêchent de mémoriser, d’être attentifs et d’utiliser leur force auditive. Ils perdent également la conscience de leur corps, tout doucement, ils ont de la difficulté à garder leur présence et force d’enracinement.

Les nouveaux enfants ont une sensibilité de plus en plus grande. Ils ressentent tout ce qui se passe autour d’eux : les 20 enfants dans la classe, les conversations des parents, … ils sont très télépathiques. Leur cerveau traite une quantité d’informations beaucoup plus grande, que la capacité normal du cerveau. C’est une des raisons pour laquelle leur concentration se perd rapidement.

Ces enfants ne veulent pas entrer dans la veille structure sociale. Ils voient les adultes tristes, stressés, angoissés, malades. Ils cherchent à garder leur joie de vivre et leur enfant intérieur vivant au travers de cette vie oppressante. Ils grandissent avec très peu d’espace pour équilibrer leur système nerveux et leurs émotions, tout se remplit trop rapidement. 

Où sont les soupapes pour nos enfants ?

 

Sortez de votre routine fixe et innovez avec votre imagination ! 

  1. Faites-leur manger des collations santé (légumes) entre l’école et la maison, sur votre trajet du retour, ils sont affamés, ce qui leur crée trop d’émotions.
  1. Faites-leur raconter leur journée, comme une histoire! Allez chercher un élément précis de l’histoire de leur journée. Exemple, est-ce que ton ami Mathieu a mangé tout son dîner et comment allait-il aujourd’hui ? Par ces petites questions, vous ouvrirez les portent à de nombreux détails de leur journée.
  1. Quoi de mieux pour un enfant que de sauter dans un bain plein de bulles après l’école ! Vous enlèverez automatiquement le stress et les émotions de leur journée avant le souper !  
  1. Cuisinez dans une ambiance de joie… musique, cuisinez avec eux, magie sur la table, …
  1. Gardez-vous un jeu dans votre plan de soirée familiale ! Soyez inventif avec votre cœur d’enfant…

Le cerveau fonctionne avec les récompenses et l’anticipation des récompenses, car il va créer de la dopamine qui lui permettra d’augmenter ses performances. Si le cerveau associe une action à une récompense, naturellement, il motivera tous nos sens à maintenir l’endurance dans cette action. Donc, il est clair que vos enfants ont besoin de l’anticipation d’une récompense.

Le rôle des parents auprès de ces nouveaux enfants, est de leur apporter une base solide de sécurité émotionnelle et les rendre toujours plus conscients et matures. Permettez-leur de faire des choix, car ils savent très bien ce qu’ils veulent et savent aussi ce qu’ils veulent devenir. 

Faites sortir toute la lumière que contient ces petits êtres exceptionnels !

Produits liés

Retour haut de page